Blog

La Pâque juive – leçons pour nous

La Pâque juive se termine le soir du 7 avril cette année:

Yeshua, Jésus a mangé le Seder qui débute la fête, c’est le repas de la Pâque.

Dans le Seder il y a 4 coupes de vin ou jus de raisin: voici les bénédictions associées avec

les 4 coupes, une par une. Nous y trouvons une application pour notre vie de disciple:

Définition:

Haggadah= le livre ou récit de la sortie d’Egypte et l’ordre suivi pour le repas:

Quidouch = prière de sanctification

Au Qiddouch, nous parlons de Pessa’h comme étant  » l’époque de notre libération « . Ainsi, la coupe que nous y buvons correspond à – la libération de l’esclavage.

La deuxième coupe, qui correspond à notre délivrance d’Égypte, trouve sa place après la narration de l’Exode et des miracles qui l’ont accompagné.

Celle rappelant l’acquisition des enfants d’Israël par D.ieu comme Ses serviteurs – la troisième – a été instituée après le Birkath ha-Mazone. Dans celui-ci, sont évoquées la circoncision – que nous portons sur notre chair en signe de Son alliance avec nous ; la Torah – lois et décrets auxquels le Roi soumet Ses sujets ; et Erets Yisrael – le pays qu’Il nous a donné.

Quant à la quatrième et dernière coupe, sa place est dans la dernière partie de la Haggada, qui parle de notre Délivrance future, laquelle marquera nos  » épousailles  » avec D.ieu, comme l’explique Ibn Ezra dans son commentaire sur le Chir ha-Chirim.

Tiré de la Haggada de Pessa’h « Talalei Oroth » – Perles de Rosée du Rav Dov Issachar RUBIN – Adaptation Française: jacques KOHN paru aux Edition Emounah et disponibles dans toutes les librairies juives.